Les nouveaux rugelach : Betterave & Chocolat

14087587_10154831907200730_1759442709_o

Très éloignés de ceux que vous connaissez

Les rugelach, vous connaissez ? Ces petits croissants au chocolat si addictifs qu’on pourrait en manger des tonnes. TheMazpan réinvente ces petites merveilles pour en créer de plus belles avec une association hors du commun : betterave & chocolat !

De quoi dérouter les Yiddishe Mama (#helloaznavour), mais la betterave fait fureur en pâtisserie ! Et on comprend pourquoi.  Associée à du chocolat, elle apporte un petit goût nouveau, sucré et intense. Et ne vous inquiétez pas, on reste très loin de la fameuse salade de betteraves de vendredi soir !

1.2.3…Twister vos rugelach !!

Parts : 45 rugelach / Préparation : 45 minutes / Pose : 1 nuit / Cuisson : 15 minutes

Il vous faut :

Pour la pâte :

– 225 g de cream cheese

– 225 g de beurre

– 35 g de sucre

– 400 g de farine

– 80 g de purée de betterave (une grosse betterave suffira amplement)

– 2 g de sel

Pour la garniture au chocolat :

– 120 g de chocolat noir (nous vous conseillons le Noir Guanaja 70% de Valrhona, en toute objectivité)

– 100 g de beurre

– 25 g de sucre glace

– 30 g de cacao en poudre type Van Houten

– 25 g de caramel


Étape 1 : la pâte

Astuce pour la obtenir une belle et fraîche purée de betteraves :

Alors en pâtisserie, il faut impérativement utiliser des betteraves fraîches ! Le résultat sera bien meilleur et la couleur beaucoup plus vive. Don’t panic, rien de compliqué. Mais comme on n’est pas tous habitués à faire cuire des betteraves (oui, nous aussi on a l’habitude d’acheter les betteraves toutes prêtes), voici la technique tchic tchac à adopter :

Au micro-onde, faire cuire une betterave dans un sac plastique fermé pendant 20 minutes. Lorsque la betterave est cuite, la peau doit paraître fripée et pouvoir se détacher rapidement. Éplucher la betterave et utiliser un mixeur pour obtenir une purée.

Une fois la purée prête, la réserver.

Dans un robot, mélanger le beurre et le cream cheese jusqu’à ce que le mélange devienne homogène.

Diminuer la vitesse du robot et ajouter le sucre, la farine et le sel. Ajouter ensuite la purée de betterave.

La pâte doit formée une boule et prendre une jolie couleur rose.

Une fois la pâte prête, la séparer en trois. Filmer les trois pâtons et les réserver au frais durant une nuit.

Étape 2 : la garniture au chocolat

Fastoche ! Faire fondre le chocolat et le beurre à feu doux. Ajouter le sucre glace, le caramel et le cacao en poudre.

Étape 3 : le montage

Préchauffer le four à 180 °C.

Attention, soyez très attentifs sinon gare aux catastrophes (et bonjour aux 2 heures passées à nettoyer le chocolat qui a coulé partout !!!)

Sortir l’un des pâton du frais et l’étaler à l’aide d’un rouleau. Fariner le plan de travail afin d’éviter que la pâte ne colle. Il faut former un cercle d’environ 40 cm de diamètre et 2 mm d’épaisseur. Utiliser un cercle de pâtisserie (ou une assiette, on n’est pas tous bien équipés hein) pour découper les contours et avoir un cercle net.

Étaler le chocolat sur toute la surface du cercle. La couche de chocolat doit être fine. Attention, la réussite des rugelach se joue à ce moment précis. Il faut qu’il y ait assez de chocolat pour ne pas que les croissants soient secs, tout en évitant que ça déborde de partout lorsqu’il faudra les rouler (Ok, on vous met un peu la pression là…).

Découper le cercle en 16 (Géométrie pour les nuls : on découpe le cercle en 4, puis chaque quart en deux, et encore une fois chaque part en deux).

Rouler chacune des parts en commençant par l’extérieur et serrer au maximum.

Répéter l’opération avec les deux autres pâtons.

Enfourner 15 minutes.

Étape 4 : le sirop

Étape inévitable, on vous promet qu’on voit vraiment la différence ! C’est grâce au sirop qu’on retrouve cette onctuosité propre aux rugelach (Mmmmm).

Préparer un sirop en mélangeant l’eau et le sucre. Attendre l’ébullition et plonger les rugelach dès leur sortie du four. Les égoutter. Les goûter.

Bonne dégustation. Ne résistez pas, il vous reste un an avant de penser au maillot (#YOLO) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *